Après la levée de fonds et le financement bancaire, une autre option pour une société qui souhaite financer son développement par un apport extérieur de capital est de faire appel à l’épargne publique.
A titre de transparence, SFC Invest a signé un contrat de partenariat avec la société PrêtPME.

La loi relative au financement participatif (crowdfunding ou crowdlending en anglais) est entré en vigueur avec des décrets d’application signés en septembre 2014.
Ceci rend possible le financement par un groupe de particuliers (ou d’autres entreprises) qui se regroupent via une plateforme de financement participatif.
Ces investisseurs peuvent prêter chacun une petite somme à l’entreprise, de manière encadrée et légale, avec l’avantage de savoir où leur argent est placé.

La loi encadre les choses, avec une limite de 1.000 Euros par prêt à un projet, avec intérêt (4.000 Euros dans le cas d’un prêt sans intérêts) et avec une limite de durée du crédit de 7 ans.
Une entreprise qui emprunte en financement participatif ne peut pas emprunter plus d’1 million d’Euros par projet, ce qui est représente déjà une très grosse somme pour une TPE/PME.

Voici une liste de sociétés qui organisent des opérations de financement participatif, que vous pouvez visiter soit pour présenter un projet soit pour y prêter vous-même de l’argent.

www.prexem.com
Des taux servis aux prêteurs compris entre 6 et 10%, à partir de 20 Euros de prêt.
La société qui emprunte peut emprunter 10.000 à 500.000 Euros.
Un avantage important : la société propose un fond de protection, qui permet aux prêteurs de voir une partie, voire la totalité, de leur épargne protégée en cas de défaillance de l’emprunteur.

www.unilend.fr
Cette société est parmi les plus grosses en France et a déjà géré des prêts pour un total de 12,7 millions d’Euros (début Sept 2015).
La société emprunteuse peut emprunter jusqu’à 500.000 Euros et doit avoir 3 années d’existence.

www.finsquare.fr
Il est possible d’y emprunter de 3.000 à 100.000 Euros.
Pour pouvoir emprunter, une société doit exister depuis au moins 2 ans et réaliser au minimum 80.000 Euros de Chiffre d’affaires annuel.

www.lendopolis.com
L’une des seules sociétés à proposer de monter des prêts jusqu’à 1 million d’Euros. L’emprunteur doit avoir 2 bilans comptables.
Les taux servis aux prêteurs montent jusqu’à 12%.
A noter que cette société est liée à KissKissBankBank Technologies et au groupe les Echos.

www.lendix.com
Une autre société qui propose des prêts jusqu’à 1 million d’Euros (et à partir de 30.000 Euros minimum)

www.bolden.fr
Ici, votre société pourra emprunter entre 5.000 et 400.000 Euros. Pour ce faire, il faut 3 années d’ancienneté et faire un CA de 200.000 Euros/an minimum.

www.credit.fr
Les prêts sont ici disponibles entre 20 et 200.000 Euros (avec une possibilité à la demande d’aller au-delà de ce montant).

www.pretpme.fr
La plateforme dont nous sommes partenaires. Elle propose des prêts de 10 à 100.000 Euros, avec deux avantages intéressants :
– le taux d’intérêt est fixé en collaboration avec la société qui emprunte (plutôt que de lui être imposé),
– qu’il y ait un prêt proposé ou pas, un audit financier (appelé le Passeport) est fourni, et ce document est en tant que tel intéressant à analyser.

Comme on peut le voir, chaque plateforme présente des différences dans les conditions d’éligibilité et dans les montants de prêt finançables.
Par ailleurs, de nouvelles plateformes voyent le jour de manière régulière.
Afin d’avoir les dernières infos/plateformes disponibles, je vous recommande ainsi de visiter le site www.financeparticipative.org et en particulier ce lien :
http://financeparticipative.org/qui-sommes-nous/membres-association/les-plateformes-de-prets-remuneres-ou-non/

Attention, prêter de l’argent à des petites entreprises présente un risque de non remboursement et de perte en capital (la société qui emprunte peut défaillir ou arrêter de rembourser pour de nombreuses raisons).
Cela nécessite également une immobilisation de votre épargne.
(voilà pour les mentions légales!)

Toutes ces sociétés sont immatriculées en tant qu’intermédiaire en financement participatif.