La communication digitale est de plus en plus utilisée par les entreprises car aujourd’hui elle est devenue courante et indispensable. En effet, la personne physique ou morale qui n’est pas présente sur les réseaux sociaux, n’est pas considérée comme « existante » et surtout n’est pas considérée comme une entreprise/marque sérieuse par son public.

Les réseaux sociaux sont les précurseurs des médias online par leur proposition de profils Facebook, Twitter aux particuliers. Désormais, le nouvel objectif des entreprises est de cibler leurs consommateurs non plus seulement sur le web mais à travers l’ensemble des médias digitaux.

D’une manière générale nous pouvons dire que la communication digitale et les relations presse ont dans le fond un seul et même but : communiquer auprès des différentes cibles afin de développer la notoriété de la marque et éventuellement de faire fructifier le chiffre d’affaires en générant des ventes. Cependant, en ce qui concerne la communication digitale son principal effet reste l’e-reputation de la marque via le partage de nature virale des publications sur les réseaux sociaux, et non de générer des ventes… Pour ce qui concerne les relations presse, il y a un triple objectif : tout d’abord, augmenter la notoriété et le « capital-image » de l’entreprise, de sa marque, de ses produits, de ses services et de ses compétences en bénéficiant de la crédibilité des journalistes. Puis il s’agit d’asseoir le positionnement de l’entreprise sur son secteur et donc devenir la référence de son secteur auprès du public mais surtout auprès de ses pairs. Enfin le dernier objectif des relations presse est de maximiser les interventions de l’entreprise et ses acteurs sur les problématiques liées à son activité.

Communiquer via les médias classiques (télévision, presse, radio…) ou via le web, c’est diffuser des informations sur une personne, une entreprise ou un produit. Mais ces informations ne sont pas toujours flatteuses… Sur la Toile, on parle d’e-reputation, c’est-à-dire l’image qu’ont les gens sur telle ou telle marque sur le web. Cette image est forgée par les informations qui circulent sur Internet, d’où la nécessité de surveiller et de tenter de contrôler son ereputation.

Sous la pression conjuguée de journaux de plus en plus commerciaux et d’une audience éclatée en sites web, blogs et autres réseaux sociaux, les communicants doivent réinventer leur métier et les internautes construire leurs propres repères. L’ascension du Web 2.0 n’est pas la fin de la communication traditionnelle via la presse au sens large du terme mais un repositionnement stratégique des médias mais aussi des communicants qui ne s’adressent plus qu’aux médias « papier » mais aussi aux « tout numérique ».

Contrairement à ce que l’on peut croire, la communication digitale n’est pas qu’un phénomène de mode mais représente une véritable attente et demande du public. Il est primordial de mettre ce type de stratégie en place en simultanée avec un plan de relations presse.

La communication digitale et les relations presse sont deux stratégies de communication distinctes mais complémentaires par leurs outils. De nos jours, une entreprise ne peut plus se passer de ces deux stratégies car ne pas exploiter l’une d’elle signifie être absent du champ de vision de sa cible. En effet, il s’agit de deux modes de communication qui répondent aux nouvelles pratiques quotidiennes d’informations de la population : la presse au sens large du terme et le Net.

 


 

Cet article a été rédigé par une guest blogueuse, Clarisse-Anne Couard, attachée de presse et gérante de la société RP Com’ on l’imagine, dont le site Web est www.rp-comonlimagine.com

Merci à Clarisse-Anne pour sa participation 🙂