Aujourd’hui, j’accueille avec grand plaisir un entrepreneur Nantais, Jean-François Menguy, créateur du site WebLex.fr. Son entreprise est basée au Hub Créatic à Nantes depuis 2014 et fournit l’information juridique et des conseils juridiques pour les professionnels et les entrepreneurs.Information_juridique_WebLex

 Bonjour Jean-François et merci d’avoir accepté de répondre à cette interview pour SFC Invest.

 Pourriez-vous svp nous décrire en quelques mots votre parcours ?

Fiscaliste de formation, j’ai commencé mon activité de juriste spécialisé en droit fiscal chez FIDAL, un cabinet d’avocats d’affaires. Puis, je me suis rapidement orienté vers la presse spécialisée dans l’information juridique en prenant le poste de rédacteur en chef chez Indicator (devenu Editions Francis Lefebvre-Indicator), où j’ai notamment pris en charge la revue Astuces et Conseils Impôts.

Après 5 années passées au sein des Editions Indicator, et après un intermède d’environ 4 ans dans le groupe Ataraxia / CM-CIC Immobilier (en tant que responsable fiscal), nous avons décidé, avec Céline (mon épouse) de monter notre propre société d’édition en créant WebLex, un portail d’informations juridiques, fiscales, sociales, patrimoniales à destination des entreprises.

Comment spécifiquement êtes-vous arrivé à la création du site WebLex ? Quel a été le déclencheur ?

Parce que le numérique prend de plus en plus de place aujourd’hui, j’avais déjà identifié, lorsque j’étais en poste chez Indicator, toute l’importance du Web dans le milieu de la presse. C’est pourquoi j’ai voulu m’orienter très vite sur le pure player et créer WebLex, un site d’information juridique en ligne. WebLex est né de cette réflexion : allier la diffusion d’une information juridique de qualité tout en profitant de la souplesse et de l’immédiateté qu’offre le numérique.

Avez-vous de la concurrence, et comment vous en différenciez-vous ?

Bien sûr ! De nombreux acteurs existent dans ce domaine et quelques-uns se sont résolument tournés vers le pure player. Je pense à Net-Iris, à NetPME, à gérantdesarl.com par exemple pour ne citer qu’eux.

D’autres éditeurs sont également nos concurrents, même s’ils axent encore leur modèle économique sur des formats papiers auxquels ils associent des formats numériques : je pense aux Editions Indicator, aux Editions Tissot par exemple.

Enfin, il ne faut bien entendu pas occulter la présence des leaders historiques sur ce segment de marché, les Editions Francis Lefebvre, la Revue Fiduciaire, les Editions Législatives, les Editions Lamy, etc. Mais on ne peut pas vraiment considérer que nous sommes en concurrence avec ces éditeurs qui diffusent avant tout des contenus techniques à destination prioritairement des professionnels.

Chez WebLex, nous adoptons une ligne éditoriale très simple et volontairement ludique : rendre accessible aux non-juristes des actualités et des contenus juridiques. Notre format rédactionnel a résolument une vocation pratique et pragmatique ; c’est d’ailleurs ce qui nous est retourné de la part de nos clients : « enfin une information juridique claire et compréhensible… ».

Pour preuve nous avons mis en place une newsletter bihebdomadaire (« La petite histoire du jour… ») qui connaît un vrai succès : en mode lecture rapide (30 secondes), nous résumons une jurisprudence du Conseil d’État ou de la Cour de Cassation en la présentant sous un angle purement factuel, afin de créer une alerte auprès du lecteur et l’informer de ce qui est arrivé à un autre chef d’entreprise… Autant d’expérience à renouveler, ou pas, en fonction du sens de la décision !

Et nous venons de lancer une nouvelle newsletter hebdomadaire, cette fois : le Quizz Hebdo qui met en avant, chaque semaine, un petit quizz juridique sur une question pratique liée à la gestion de l’entreprise. Les premiers retours sont plutôt positifs !

Qu’est-ce qui vous plait dans cette activité ?

Créer un nouvel acteur dans un monde de l’édition où sont installés aujourd’hui des leaders historiques de très grande qualité est une belle aventure, certes risquée, mais extrêmement enrichissante. D’autant que nous arrivons à fidéliser aujourd’hui de nombreux utilisateurs et à être reconnus comme un acteur de qualité auprès des professionnels du droit et du chiffre, comme les experts-comptables, par exemple, toujours plus nombreux à nous lire.

Et nous sommes en permanence en recherche de nouvelles idées et de nouveaux projets, pour que l’information juridique ne soit plus nécessairement perçue comme rébarbative, mais plutôt comme une source d’amélioration et de développement.

Quels sont des exemples de clients satisfaits, et quels types de problématiques juridiques leur avez-vous permis de régler ?

Nous ne résolvons pas de problématiques juridiques car, en qualité d’éditeur, nous ne sommes pas habilités à délivrer des consultations juridiques. Nous apportons toutefois au chef d’entreprise un 1er niveau d’information très utile sur l’information juridique liée à son domaine d’activité pour s’approprier une problématique juridique et favoriser le contact avec son conseil.

C’est d’ailleurs ce qui plaît beaucoup aux professionnels du droit et du chiffre qui apprécient nos contenus, comme l’attestent les nombreux mails que nous pouvons recevoir. A tel point qu’ils sont de plus en plus nombreux à nous solliciter pour mettre en place des solutions de communication et de diffusion de l’information juridique en marque blanche directement auprès de leurs propres clients.

Est-ce que Weblex permet de se passer des conseils d’un avocat pour certains problèmes courants ?

Nous sommes avant tout un portail d’informations juridiques. Il serait faux de dire que l’on peut gérer une entreprise simplement en s’abonnant à WebLex. Par contre, il est clair que notre approche didactique du contenu juridique a clairement vocation à enrichir la culture juridique d’un chef d’entreprise qui trouvera là une source de documentation et d’information très utile et propice à l’aider dans la gestion de son entreprise.

Rappelons que, même si la priorité d’un chef d’entreprise va au développement de son entreprise, notamment sur le plan commercial, il doit aussi s’approprier des techniques de gestion : WebLex est là pour l’aider.

balance-justice

Quels sont vos projets pour l’avenir ? Où se dirige WebLex ?

Nous venons de lancer une application mobile qui vient récompenser plusieurs mois de travail et couronner la nouvelle orientation que nous souhaitons donner à WebLex : mettre l’accent sur de l’information juridique spécialement segmentée en fonction des métiers et activités. Un commerçant n’est pas nécessairement intéressé par de l’information juridique qui concerne un médecin ou un agent immobilier.

Nous avons donc mis au point une nouvelle interface web qui met en avant cette sectorisation de l’information juridique par activité : commerçants, artisans, professions libérales, activités immobilières, secteur de l’automobile, entreprises de transport, distributeur/grossiste, cafés-hôtels-restaurants, industries, prestataires de service. En attendant d’autres segmentations à venir…

Est-ce que vous cherchez quelque chose (des clients, des partenaires, des salariés, des idées, etc.) ?

Nous axons aujourd’hui notre développement commercial sur notre marque blanche « WebLex Pro » sur le vecteur BtoBtoC. C’est pourquoi nous renforçons aujourd’hui notre équipe commerciale pour proposer nos solutions de communication en marque blanche auprès des professionnels du droit et du chiffre et à toute entreprise qui souhaite communiquer de l’information juridique auprès de ses clients.

Quel type de clients souhaitez-vous servir en priorité à l’heure actuelle ?

Nous connaissons une nouvelle notoriété chez les experts-comptables et c’est pourquoi nous nous attachons à développer des outils de communication spécifiques, axés sur le digital, pour leur offrir les moyens de communiquer efficacement auprès de leurs clients.

Et comment peuvent-ils entrer en contact avec vous ?

Nous sommes basés à Nantes, au Hub Créatic très exactement. Toutes les personnes intéressées par de l’information juridique et des conseils peuvent nous joindre au 09.82.54.16.00 ou prendre contact avec nous via le site WebLex (www.weblex.fr) !

Merci à nouveau Jean-François d’avoir pris le temps de nous répondre et bon développement !