Beaucoup d’entreprises sont amenées à pitcher, pas seulement les startups. Par exemple si vous devez demander un prêt professionnel à un nouveau banquier, vous pourrez être amené à pitcher. Vous rencontrez un nouveau partenaire commercial, à nouveau une occasion de pitcher !

Pitcher, c’est résumer son offre de valeur à l’oral, en une durée de temps limitée.

Voyons dans cet article quelques astuces pour pitcher comme un maître !

Astuce n°1 : Connaître la Durée de son Pitch, et s’y Entraîner

Selon les situations et les contextes, vous pourrez disposer de 30 secondes, 1 ou 2 minutes, voire 30 minutes.

Bien sûr, la préparation, le contenu et la façon de délivrer votre pitch variera grandement d’une durée à l’autre.

Donc, si vous savez à l’avance que vous aurez à pitcher, renseignez-vous sur la durée prévue et entraînez-vous, en vous chronométrant.

Astuce n°2 : Si la Durée du Pitch le Permet, Suivez votre Business Plan

Si vous disposez d’un pitch de plusieurs minutes, suivez les informations habituellement présentes dans un Business Plan : le problème que votre produit résout, comment, la clientèle ciblée, le marché et sa taille, l’état d’avancement du projet, les plans de développement, l’équipe (points forts), des éléments de prévisionnel financier.

Avoir tout cela en tête facilitera grandement votre pitch.

comment réussir à pitcher sa startup

Astuce n°3 : Saisissez toutes les occasions pour Pitcher

Et par là, on entend aussi de pitcher en vidéo avec notre offre dédiée, que vous pourrez retrouver ici.

Mais aussi dans plein de salons professionnels, dans des conférences, des événements de networking professionnels, etc. Les opportunités ne manquent pas quand on veut en trouver.

Chaque occasion de pitcher vous permet de vous améliorer, de vous faire connaître ainsi que votre offre, et potentiellement d’obtenir du feedback intéressant sur votre proposition de valeur. Alors, n’hésitez plus 🙂

Cliquez ici pour pitcher sur notre chaîne Youtube des Entrepreneurs !

Astuce n°4 : Accompagnez votre Pitch de Visuels Performants

Accompagner ce que l’on dit dans son pitch par un fichier Powerpoint est devenu un standard.

Mais rappelez-vous que votre fichier Powerpoint ne doit pas devenir le point focal de l’attention de vos interlocuteurs ou de votre auditoire.

C’est vous la star. Vous portez le projet, vous devez garder la lumière sur vous.

La présentation Powerpoint n’est qu’un support à la présentation.

Et rappelez-vous pour les présentations de quelques points-clés très importants :

  1. la règle des 5/5/5 : pas plus de 5 mots par ligne de texte, pas plus de 5 lignes de texte par slide, pas plus de 5 slides contenant beaucoup de textes à la suite
  2. des images et graphiques plutôt que du texte
  3. adaptez le contenu à votre audience : très chiffrée/mathématique pour une audience de techniciens par exemple, très visuelle et attirante pour des marketeurs.

Astuce n°5 : Travaillez votre voix

Si vous n’avez pas une voix qui porte, vous pouvez la travailler avec quelques exercices d’échauffement.

Vous trouverez ici un article intéressant permettant de travailler sa voix selon ses caractéristiques.

Astuce n°6 : Préparez, préparez et préparez

L’un des meilleurs antidotes contre le stress de parler en public, c’est de se préparer souvent et régulièrement.

Ainsi, lorsque vous serez amené à pouvoir pitcher à l’improviste, cela deviendra une seconde nature que de présenter votre boîte.

Préparez-vous en pitchant devant votre miroir, devant vos enfants, devant votre chat. Peu importe ! Mais pensez à vous chronométrer, voire carrément à vous enregistrer en audio (avec la fonction enregistreur de votre smartphone par exemple) ou mieux en vidéo, avec votre webcam.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =